• Mes amis/es,

    Voici une superbe création de mon amie Napo,

    Dès que j'ai vu cette création, mon imagination s'est mise en marche.

    Voici donc l'histoire que j'ai composée. 

    Il était une fois une petite fille nommée Tendresse.

    Elle est née un beau matin de printemps,

    dans un château situé tout au fond de la forêt.

    Ses yeux étaient bleus, comme les nuages d'un ciel ensoleillé.

    Ses cheveux étaient blonds comme le blé dans les champs.

    Sans aucun doute, elle était considérée une jolie princesse.

    Enfermée nuit et jour au somment d'une tour au royaume,

    elle pleurait souvent, le jour elle faisait semblant d'être heureuse.

    Mais le soir tout devenait différent, elle pleurait en silence sur son oreiller.

    Cette petite fille aimait lire, s'était devenu pour elle, son moyen d'évasion.

    Elle lisait chaque soir avant de s'endormir, elle n'avait pour seule lumière,

    une petite lampe allumée sur le coin de sa table de chevet.

    La nuit lorsqu'elle dormait, elle rêvait du jour où elle quitterait le château.

    Elle se voyait habiter les grandes villes, où des pauvres gens l'attendaient.

    ...Puis, ce jour arriva...

    Elle quitta son palais pour venir habiter au milieu des pauvres gens.

    Jour après jour, elle prit soin des pauvres, des malades, des plus démunis.

    Tout le monde dans la ville l'appelait ''La grande Dame''.

    Napo, cette créatrice d'œuvres magnifiques, lui a offert une superbe créa,

    sur laquelle on la voit dans toute sa splendeur.

    Malgré qu'elle se soit donnée corps et âme au milieu des délaissés,

    elle a gardé sa beauté resplendissante.

    Si cette petite fille est devenue une grande Dame,

    c'est à cause de sa Beauté intérieure, de son Cœur pur et de son Amour inconditionnel.

    Merci d'avoir pris le temps de lire ma composition.

    Merci aussi à mon amie Napo pour cette belle création.

    Vous pouvez voir son Blog à l'adresse suivante:

    http://naposcar@centerblog.net

    Avec frivolité, en toute amitié, Féeplume

     


    27 commentaires
  • Nous sommes chez ''Maître Roseline'' notaire agrée.

    Maître Roseline notaire agrée regarde à sa fenêtre.

    Habillée comme une grande Dame, elle attend son amie Magnolia.

    Toutes les deux, enfants, elles ont fréquenté la même école.

    Elles ont poursuivi leurs études au même Collège, à la même Université.

    Roseline a fait ses études universitaires en droit, elle est devenue Notaire.

    Magnolia pour sa part a terminé ses études en Arts.

    Elle est devenue une grande artiste créatrice d'images et de tableaux.

    Ses créations sont des oeuvres d'art très recherchées et très appréciées.

    Il y a déjà quelques années que la vie les a séparées, à cause de leur travail.

    Magnolia a besoin des conseils judicieux de son amie Roseline.

    Elle a donc entrepris des démarches pour la retrouver et voilà que :

    Roseline l'attend pour le week-end,

    peut-être qu'elle y restera plus longtemps.

    Certes que Magnolia sera contente de visiter la grande maison de son amie.

    La décoration très antique est magnifique,

    elle fait l'envie de bien des artistes.

    En attendant son amie,

    Roseline repense à leurs bons vieux souvenirs de jeunesse.

    Souhaitons-leur de belles retrouvailles,

    de bons échanges et de bons partages.

    Maître Roseline notaire agrée

    Elles vont certes se régaler, Yum, Yum, Yum...


    8 commentaires
  • Premier anniversaire de mariage

    Roméo et Juliette fêtent leur premier anniversaire de mariage.

    Que va-t-il lui offrir en cadeau ?

    Soudain, Roméo a une idée farfelue plaira-t-elle à sa belle ?

    Juliette est sans emploi, parfois elle s'ennuie seule à la maison.

    Volubile pour dix,

    elle saurait donné des cours de langage sans problème. 

     

    Premier anniversaire de mariage

    Alors voilà que Roméo a offert en cadeau à sa Juliette,

    un petit perroquet afin qu'elle lui apprenne à parler.

    Ma chérie lui dit-il en lui donnant son cadeau.

    Je t'offre un petit perroquet pour notre premier anniversaire de mariage.

    Comme ça, tu ne seras plus seule dans la journée quand je pars travailler.

    En plus, tu parles tellement, que tu sauras lui apprendre notre langage.

    ... Tu es fou ...

    lui dit Juliette tu sais que j'ai peur des oiseaux

    qui sortent de leur cage et se promènent dans la maison.

    Tu n'as rien à craindre ma chère Juliette, je vais le nourrir,

    je vais fermer sa cage à double tour, il ne sortira jamais sans que je ne sois là.

    Juliette n'était pas rassurée du tout, mais que pouvait-elle faire à présent.

    Le perroquet était déjà là, dans une cage, il était beau.

    Mais elle avait peur de rester seule avec lui dans la maison.

    S'il fallait qu'il sorte de sa cage et se promène au dessus d'elle.

    Environ trois semaines après son arrivée,

    alors que Juliette venait de terminer sa chaudronnée de soupe à l'orge.

    Elle voit le perroquet arrivé en trompe dans la cuisine,

    il avait appris à  remonter la porte de sa cage et avait réussi à sortir.

    En panique, Juliette pris la cage et s'est empressée de courrir après lui.

    Chaque fois qu'il s'arrêtait sur un mur ou un meuble, elle tentait de 

    l'attraper avec la cage, elle était paniquée, lui était appeuré.

    La voisine qui l'entendait crier est venue frapper à la porte.

    Juliette lui a dit de partir qu'elle chassait son perroquet

    pour qu'il entre dans sa cage car elle en avait peur.

    La voisine ne comprenait rien à son histoire, était-elle devenue folle.

    Le perroquet affolé, est tombé dans le chaudron de soupe bouillante.

    Juliette, se sentait mal à l'aise, peut-être un peu coupable même.

    elle le sorti de là en le prenant dans sa main.

    Quand elle réalisa qu'elle le tenait dans sa main, elle le lâcha.

    Le pauvre il est tombé par terre et ne bougeait plus.

    Cinq minutes à peine se sont écoulées et Roméo est rentré pour le dîner.

    Ne sachant pas ce qui venait de se passer chez lui, il demande :

    Qu'est-ce qu'on mange pour dîner ma Juliette.

    Question rapide, réponse rapide : "On mange de la soupe au perroquet"

    Puis, elle se mit à pleurer et à raconter ce qui venait de se passer.

    Le perroquet était encore sur le plancher, Roméo l'a pris dans ses mains.

    Il était encore vivant, il le remit dans sa cage, le soigna et referma la cage.

    Avec les bons soins de Roméo,

    il a survécu mais n'a jamais appris leur langage.

    Les années ont passées, les cadeaux d'anniversaires de mariage ont changés.

    Roméo est toujours en amour avec sa Juliette

    ... Texte inspiré d'une histoire vécue pour vrai ...

     

    Premier anniversaire de mariage

     

    Pour Juliette les oiseaux doivent être en liberté en dehors de la maison.

     

     

     


    16 commentaires
  • Le romantisme de mon amie Lolly

    Ce soir, je suis passée chez mon amie Lolly.

    J'allais voir son dernier article et j'ai trouvé cette superbe créa.

    J'ai donc eu une inspiration d'écriture que je lui dédie.

    C'est comme si mon coeur avait ressenti

    les mots que mon amie Lolly aurait voulu écrire elle-même.

     

    Le Romantisme de mon amie Lolly

     

    Romantique, habituellement, je le suis se dit Lolly.

    En ce moment, assise sur mon fauteuil, j'attends mon chauffeur.

    Une Rose à la main, cette fleur est pour toi mon amie,

    tu es partie si vite, je n'ai même pas eu le temps de te dire aurevoir.

    J'ai cueilli cette Rose juste pour toi, dans quelques instants,

    je vais aller la déposer juste devant ta porte.

    Cette Rose se veut éternelle,

    elle est spéciale, elle dégage mon parfum. 

    Mon parfum que je voudrais que tu emportes avec toi.

    En ce moment mon coeur est triste en pensant à toi,

    mais mon esprit se réjoui des bons moments passés ensembles.

    Sur ce mur derrière mon rideau, j'ai crée une petite place pour toi.

    Chaque fois que je regarderai  cette jolie créa romantique,

    je penserai à toi, je me remémorerai nos souvenirs.

    Tu sais même si je savais que tu étais malade, 

    je n'ai jamais cru que tu partirais aussi rapidement.

    Je t'avoue que tu m'as prise par surprise, j'ai eu tant de peine.

    ... j'en ai encore d'ailleurs ...

    mais je sais que je dois passer à autres choses.

    La vie continue malgré tout,

    je sais que c'est ce que tu aurais fait toi aussi, si j'étais partie la première.

    Chaque soir lorsque je lèverai mes yeux vers le ciel,

    que je regarderai les étoiles, je penserai à toi.

    Si tu le peux fais-moi un clin d'oeil, fais clignoter la lumière de ton étoile.

    Ainsi, nous resterons unies jusqu'au jour où nous nous retrouverons,

    pour passer l'éternité à partager notre belle Amitié.

    Mon amie, mon romantisme s'est attristé pour un peu de temps,

    mais je veux que tu saches que je reprends mes sens.

    Je pense que tu m'as laissé ta force intérieure,

    je te redis sincèrement merci pour tout ce que nous avons vécu ensembles.

    En toute Amitié, Bonheur et Paix dans ta nouvelle demeure.

    Pour toi,

     

    Le Romantisme de mon amie Lolly

     


    21 commentaires
  • Toc, Toc, Toc, c'est bien moi ...

     

    En vélo jusque chez toi trop drôle

    Mes amis/es,

    Il m'arrive parfois d'avoir des idées farfelues.

    Je sais maintenant que vous me connaissez bien.

    Mais attention, j'ai encore des tours dans mon sac.

    Vous savez quand on est malade, qu'on est patraque,

    on a le temps de penser, de réfléchir.

    Et bien moi mes amis/es j'ai pensé m'acheter un vélo.

    Oui, Oui, un vélo pour faire le tour du monde

    en passant par chez toi pour te saluer.

    Que dirais-tu de me voir arriver pour prendre

    une collation chez toi, un bon breuvage et te faire la bise.

    J'ai pensé cela lorsque j'étais bien éveillée,

    mais j'étais un peu, beaucoup, très amochée. 

    Puis je me suis couchée, j'ai bien dormi, trois jours d'affilée,

    vous vous souvenez je vous en ai parlé.

    Et bien voilà que j'ai rêvé, j'étais devenue un ange.

    Je survolais la planète Terre, elle roulait sur elle-même,

    roulait et roulait encore et encore, et voilà que :

    je me suis retrouvée chez toi, oui chez toi.

    Oh! tu ne m'as pas vu ? Soit tu dormais, soit tu étais parti/e.

    J'avais apporté avec moi des dizaines de Roses,

    tu sais celle que tu as trouvé sur ta table de cuisine,

    et bien c'est moi qui te l'ai déposée.

    Ce matin je suis rentrée à la maison,

    un peu moins essoufflée que si j'avais fait le voyage à vélo.

    La prochaine fois que j'irai arrange-toi s.t.p. pour être chez toi.

    Bonne journée à toi, je te fais mes bisous préférés,

    ils sont plumés, chocolatés, enrubannés.

     

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique