• Je ne t'ai pas oublié

    M'aimeras-tu lorsque je ne serai plus jeune.

    M'aimeras-tu jusqu'à mes cheveux blancs.

    Dis m'aimeras-tu ?

    M'aimeras-tu jusqu'à mes joues fanées.

    Dis m'aimeras-tu ?

    C'est ce que demandait une grand-maman à son mari.

    Et lui, il lui répondait sans cesse . . .

    Oui je t'aimerai.

    Elle partit avant lui, puis un jour,

    perdu dans ses pensées profondes, il la revoyait . . .

    et lui disait : je t'ai aimé jusqu'à la fin, et :

    Je t'aime encore.

     

    Je ne t'ai pas oublié

     

    « La beauté d'une personneCoucou plumé »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Juin 2014 à 10:04

    Bonjour Plume

    Je n'ai pu empêcher de couler une larme en lisant  tes écrits

    c'est très beau et me rappelle mes parents qui se sont aimés jusqu'au dernier jour

    merci pour tes écritures

    Amitiés

    bisous

    Lysandra

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :